Programme européen BIO4Eco: les Communes forestières accueillent le séminaire final à Paris

Programme européen BIO4Eco: les Communes forestières accueillent le séminaire final à ParisLa Fédération nationale des Communes forestières était l'hôte, les 6 et 7 septembre à Paris, du 8ème et dernier séminaire entre les partenaires européens du programme BIO4ECO. Un temps d'échange et de bilan apprécié après 2 années de phase active. Les partages d'actions exemplaires et la diffusion des bonnes pratiques européennes vont permettre à chacun d'oeuvrer pour l'amélioration des politiques forestières et énergétiques de son pays.

Plus de deux ans après le lancement du programme européen BIO4Eco, la quarantaine de participants, des représentants d'autorités publiques principalement,  a été invitée à échanger sur les diverses stratégies et actions mises en place dans leurs pays et régions respectifs concernant les usages de la biomasse forestière.

Voir le film des journées BIO4Eco

Voir l'interview d'Aiga Grasmane

Au cours de ce séminaire s'est déroulé  un « workshop thématique » au sein de l'Espace Rambouillet, où les participants ont illustré et débattu sur l'utilisation de bioénergies à différentes échelles géographiques.  Cet échange a notamment été l'occasion pour la Direction générale agriculture de la Commission européenne de présenter sa stratégie forestière et énergétique, tandis que différents intervenants français ont présenté les programmes politiques en cours sur le territoire à échelle nationale pour le développement des bioénergies : le Programme National Forêt Bois et la stratégie Nationale pour la Mobilisation de Biomasse.

Le second volet de ce workshop portait sur des stratégies et initiatives locales et régionales, à l'image du Plan Régional Forêt Bois de la Région Ile-de-France et d'autres exemples régionaux des partenaires finlandais, roumains et catalans du programme.

La journée a également été l'occasion de faire un point d'étape sur les programmes d'actions de chaque partenaire, élaborés dans le cadre de l'Interreg et visant à améliorer une politique publique ciblant le développement des bioénergies. Cette journée s'est poursuivie par une balade en forêt de Rambouillet qui  a permis à l'Office national des forêts de présenter à la délégation européenne les grandes lignes de la gestion des forêts publiques en France.

Le deuxième jour, plusieurs visites ont permis d'illustrer, par des exemples concrets, l'utilisation de bioénergies en région parisienne. 

  • Celles-ci ont débuté par la découverte de la chaufferie bois de 6MW de Saint-Germain-en-Laye opérée par Dalkia pour la municipalité. Le mix énergétique du réseau de chaleur de 8.5km est alimenté à 60% de biomasse, les 12.500 tonnes de bois consommés annuellement ont un rayon d'approvisionnement de 100km. La matinée s'est poursuivie par l'accueil des participants dans les locaux de Dalkia à La Défense. La filiale a en effet ouvert son « DESC » (Dalkia Energy Savings Center) à la Fédération nationale des Communes forestières et à ses invités, qui ont pu appréhender les stratégies mises en place par Dalkia pour améliorer l'efficience énergétique de son réseau.
  • Le séminaire s'est poursuivi à Stains, avec la visite d'une seconde chaufferie biomasse opérée cette fois par Engie et reliée au réseau de chaleur de Plaine Commune Energie. D'une puissance de 16 MW, cette chaufferie consomme 38 000 tonnes de biomasse par an et alimente ainsi 40 000 équivalents logements.

Après 2 ans de phase active du programme Interreg, les partenaires ont particulièrement apprécié ces temps d'échange et de bilan.

Les partages d'actions exemplaires et la diffusion des bonnes pratiques européennes vont maintenant permettre à chacun d 'oeuvrer pour l'amélioration des politiques forestières et énergétiques de son pays.

Photos