Les élus du Massif central s'engagent pour un développement durable

Les élus du Massif central s'engagent pour un développement durableLes 27 et 28 juin 2016, une trentaine d'élus des Communes forestières du Massif central étaient réunis à Saint-Flour (15) pour établir leur feuille de route sur les 5 prochaines années. L'occasion de rappeler leur engagement en faveur d'une filière forêt-bois dynamique, créatrice d'emplois locaux et porteuse d'innovations pour les territoires.

Les 27 et 28 juin derniers, une trentaine d'élus des Communes forestières du Massif central étaient réunis à Saint-Flour, dans le Cantal, pour affirmer leur engagement en faveur de la forêt et du bois. Tous sont convaincus de l'importance des initiatives de terrain et de leur mise en réseau pour attirer de nouvelles populations, maintenir et développer des emplois locaux et valoriser les savoir-faire.

"Nous devons être exemplaires dans nos actions et notamment dans nos aménagements, bâtiments, mobilier intérieur, urbain..." affirme, convaincu et passionné, Alain Féougier, président des Communes forestières du Massif central ; "Le bois offre des possibilités extraordinaires et notre action publique doit favoriser le regroupement des entreprises pour maintenir la richesse et les compétences sur le Massif. Nous devons servir de lieu d'expérimentation pour faire émerger de nouvelles manières de travailler, de nouveaux produits et usages des bois".

Sous forme de réunions et d'ateliers thématiques, les élus ont défini leur feuille de route pour les cinq prochaines années, en cohérence avec les positions départementales et régionales des Communes forestières.

Sur ce point, le Président de la Fédération nationale des Communes forestières Dominique Jarlier, également Président des Communes forestières du Puy-de-Dôme, a rappelé son attachement aux dynamiques de massif. Une position partagée par Alain Féougier: "nous savons que nous ne parviendrons pas seuls à inventer de nouveaux modes de développement pour nos territoires. Nous avons besoin de la mobilisation de tous pour parvenir à faire de la filière forêt-bois un véritable atout pour le Massif central et pour nos grandes régions".

De nombreux partenaires de la filière forêt-bois étaient présents lors de ces journées. Ils ont souligné le rôle essentiel des élus dans l'ancrage territorial des actions et de l'innovation, à l'exemple de la Communauté de communes du Pays de Saint-Flour-Margeride ou encore de la démarche de traçabilité des bois du Massif central.

Des acteurs proches du terrain, tels que Vivier Bois, groupement d'entreprises, représentants du bois-énergie comme Bois-Energie 15, les conseils départementaux, ou encore l'Office national des forêts ont largement contribué aux échanges. Les acteurs régionaux, notamment l'interprofession Forêt-Bois du Limousin et la Safer, mais aussi du Massif central, tels que le GIP Massif central et le CGET sont également intervenus.

Rappel : La forêt française couvre 15,3 millions d'hectares et représente 450.000 emplois. En Massif central, la forêt couvre plus du tiers du territoire (36 %) et la filière fournit 45 000 emplois, soit plus de 3% des emplois du secteur.