Bilan de mandature et perspectives

Bilan de mandature et perspectivesEn ces temps de crise sanitaire sans précédent, les municipales devaient rythmer la vie politique de nos communes mais le Covid19 balaie tout. A tous ceux qui ont conquis ou conservé leurs municipalités, la Fédération nationale adresse ses félicitations. A tous ceux qui auront à connaître un second tour, elle leur souhaite plein succès. En attendant, portons ensemble un regard sur le bilan de cette mandature 2014-2020.

Ces six années ont été traversées d'engagements denses, parfois orageux, toujours avec une même vision : être au service de nos forêts et de l'intérêt général, au plus près de nos territoires.

Cette vision spécifique du rôle des forêts, nous n'avons eu de cesse de la défendre, en affirmant notre attachement au régime forestier, au maintien d'une gestion durable et multifonctionnelle des forêts des collectivités, pourtant soumises à de nombreuses pressions, voire tentations et à un service public forestier réaliste qui, il faut bien le dire, nous a beaucoup mobilisés.

Nous avons porté et soutenu des initiatives où nos forêts et les valorisations du bois dans tous ses usages ont été au coeur des stratégies de développement, dans un dialogue conforté avec les citoyens, les pouvoirs publics et tous les acteurs de la filière.

Oui, c'est possible, nous en sommes convaincus.

15 ans après le lancement des Chartes forestières de Territoires et des grands programmes portés par la Fédération nationale : Plan d'Approvisionnement territorial, 1 000 chaufferies bois en milieu rural, 100 constructions publiques en bois local, l'accompagnement des projets des élus et des territoires se poursuit, avec l'appui de nos équipes.

17000 personnes dont 12300 élus ont suivi nos formations ; 60  PAT ont été signés soit 7,5 millions d'hectares dont  3 de forêts,  ainsi que 144 Chartes forestières de territoires, couvrant 5 millions d'hectares de forets ; des centaines de documents de référence ont été réalisés à destination des élus ; notre réseau s'est renforcée partout.

Nous avons ainsi démontré que l'aménagement local, l'économie de proximité source d'activité, de revenus et d'emplois dans les territoires, et une vision multifonctionnelle des forêts, sont des enjeux éminemment politiques et démocratiques.

Nous avons aussi fait émerger de nouvelles thématiques qui nous ont amené à faire évoluer nos actions et nos outils : coopérations innovantes, lien urbain-rural, intégration de la forêt et du bois dans les politiques publiques, changement climatique.

Cette approche territoriale des Communes forestières, cette audace même confortée par nos modes de gouvernance, cette vision transversale de la filière forêt-bois portée par les élus, ont fait évoluer nos partenariats et l'écoute des Communes forestières à tous les niveaux national, régional et territorial.

Nous avons pu partager nos expérimentations, mais aussi nos questionnements avec nos collègues forestiers européens et nos amis du Québec et d'Afrique de l'Ouest pour la reconnaissance des territoires forestiers.

Chaque jour est un défi : crise économique, crise de la démocratie, crise climatique, crises sanitaires, crise énergétique, ...

Les élus, réalistes, responsables et engagés, et disons-le courageux, se sont emparés des politiques territoriales pour agir et faire face à ces défis pour les forêts, ceux qui sont passés et ceux qui s'annoncent.

Cet engagement se poursuivra.

En savoir plus